Vie professionnelle

Puis-je avoir un enfant ?

Oui. La SEP ne contre-indique pas la grossesse. Il est toutefois important d’en parler avec son neurologue pour la programmer dans une période peu active de la maladie et anticiper l’arrêt de certains traitements de fond néfaste pour le bébé.

Qu’est ce que l’invalidité ?

L’assurance invalidité permet d’attribuer à tout salarié de moins de soixante ans une pension d’invalidité versée par la caisse de sécurité sociale destinée à compenser la perte de ressources résultant d’une réduction de vote capacité de travail quand celle-ci est due à votre maladie. Elle est prononcée par le médecin conseil de votre organisme d’assurance maladie.

La grossesse risque-t-elle d’aggraver ma maladie ?

Non. La grossesse n’a pas d’influence sur l’évolution de la SEP, que ce soit en bien ou en mal.
Elle ne modifie pas le handicap à moyen ou long terme.

La grossesse modifie-t-elle ma maladie ?

Durant la grossesse, il y a, en général, moins de poussée. Cela est spectaculaire au troisième trimestre. Par contre, il y a plus de risque de poussée dans les 3 mois suivant l’accouchement ce qui fait que sur l’année grossesse (9 mois de grossesse et 3 mois post-partum), le nombre de poussée n’est en général pas différent de celui de l’année précédent la grossesse.

La SEP modifie-t-elle le développement de mon bébé ?

Non. Il n’y a pas de différence significative des mensurations et du développement entre les
nouveaux nés de mères ayant une SEP et ceux de mères sans SEP.

Puis-je continuer mon traitement pendant la grossesse ?

Certains traitements de fond sont contre-indiqués pendant la grossesse et doivent être arrêté au moins 3 mois avant la conception. D’autres peuvent être poursuivis au moins jusqu’au diagnostic. Il est donc important d’en parler avec votre neurologue à l’avance pour pouvoir anticiper en fonction de votre traitement et de votre maladie.

Si je fais une poussée pendant la grossesse, pourrais-je recevoir un traitement ?

Oui, les bolus de corticoïdes sont possible pendant la grossesse si votre poussée le justifie.

Puis-je avoir une péridurale ?

Oui, la péridurale est possible pendant l’accouchement.
Cela n’a pas d’influence sur la maladie.

Dois-je avoir une surveillance différente de ma grossesse ?

Il n’y a pas de surveillance accrue ou différente de la grossesse. Celle-ci se fera conjointement entre le gynécologue et le neurologue.

Y-a-t-il des précautions à prendre pour l’accouchement ?

Non, sauf si vous avez des troubles neurologiques séquellaires de poussées qui rendent la position d’accouchement douloureuse ou inconfortable.